Golf des Rochers Sévigné - Les Rochers - 35500 Vitré - Tél. 02 99 96 52 52 - golfdesrochersvitre@orange.fr

Copyright © 2017 - Golf des Rochers Sévigné - Tous droits réservés - Réalisation et Mises à jour : Nadine R.

Accueil Golf Séminaire et Location de Salle Enseignement Hébergement Restaurant Association Coup de Pouce

Trou n° 1 - Les Bas Rochers

Court Dog Leg avec un départ aveugle. Dévers de gauche à droite et hors limite à droite. Deux solutions au départ : jouer en effet droite/gauche ou s’aligner à gauche pour compenser le dévers.

Trou n° 10 -

Grand Par 3 dont le départ domine le trou et le green. Attention au fossé de gauche. Putting sans difficulté particulière.

Trou n° 2 - La Chenotière

Placez la balle plus sur le côté droit, le plus près possible de la rivière pour attaquer le green dans le sens de la longueur.

Trou n° 11 - Le Solitaire

Le trou le plus difficile. Dog Leg gauche, la mise en jeu suggère de donner un effet de droite à gauche à la balle. Le 2ème coup se resserre à l’arrivée du green par la présence de deux étangs.

Trou n° 3 - L’allée des Lauriers

Superbe par 5. Obstacle d’eau tout le long à droite rétrécissant l’arrivée vers un green assez étroit. L’alignement est primordial sur les 2 premiers coups. Le choix du club au 2ème coup est important selon l’option que l’on a choisi.

Trou n° 12 - L’allée verte

Par 4 qui débute dans un couloir d’arbres avec une pente de droite à gauche sur toute la longueur du ce qui oblige à taper la balle plus haute que les pieds. L’attaque du green est préférable à partir de la gauche du fairway. Green délicat sur la première moitié.

Trou n° 4 - L’Humeur de ma Mère

Léger Dog Leg gauche avec obstacle d’eau à droite mais un large fairway. Un long drive est idéal pour l’attaque du green qui se rétrécit entre la rivière et le bois de gauche. Green plat sans difficulté.

Trou n° 13 - Le Point du jour

Mise en jeu en montée qui bloque à sa réception et impose un 2ème coup également en montée. L’attaque du green se fait par contre en descente vers un green sans problème.

Trou n° 5 - Le Labyrinthe

Court par 4 en Dog Leg droite. Un drive à effet est idéal. Les longs frappeurs peuvent essayer l’attaque du green. La difficulté du trou réside dans le putting surtout si le drapeau est sur le plateau du bas.

Trou n° 14 - L’infini

Le plus long Par 5 pour le régal des frappeurs. Sans grande difficulté technique.

Trou n° 6 - La Valière

Joli par 3 agrémenté par le méandre de la rivière. Le choix et l’axe du coup est important car le début du trou est formé d’un couloir d’arbres. Green sans difficulté jumelé avec celui du 4.

Trou n° 15 - Place Coulange

Délicat Par 4 où le placement de la mise en jeu est fondamental sur le côté gauche du trou pour avoir un 2ème coup évitant l’obstacle d’eau de droite à l’entrée du green en pente.

Trou n° 7 - L’Humeur de ma Fille

Par 4 tactique. L’alignement est important car la rivière et l’obstacle d’eau à droite recueillent les coups en slice ou les mauvais alignements.

Trou n° 16 - La Carrière

Très long Par 4 où l’on peut frapper sans compter. Attention néanmoins au grand rough de gauche. L’alignement est important. 2ème coup délicat en montée vers un minuscule green coincé dans une carrière.

Trou n° 8 - Le Cloître

Petit green, entouré d’un bunker de chaque côté. Le green est en légère pente de droite à gauche.

Trou n° 17 - L’allée des ivrognes

Idéal un long drive pour avoir un 2ème coup le plus court possible. Le green étant surélevé et défendu. Sinon il faut le jouer sagement en bogey.


Trou n° 9 - La Royale

Magnifique Par 5. Départ sans grande difficulté si ce n’est la haie de gauche obligeant à jouer à droite vers le rough. Le 2ème et le 3ème coup doivent tenir compte de l’alignement pour éviter les bunkers du green. Green en pente de gauche à droite.

Trou n° 18 - Place Madame

Par 3, en montée où l’on découvre le Château des Rochers. Le choix du club est délicat car le green étroit est perché.


Pour rendre hommage à Madame de Sévigné qui baptisait ses allées et places,

nous en avons fait de même avec le parcours en empruntant quelques noms à Madame de Sévigné.

« Pour moi, j’ai passé l’hiver en Bretagne, où j’ai fait planter une infinité de petits arbres, et un labyrinthe, d’où on ne sortira pas sans le fil d’Ariane. J’ai encore acheté plusieurs terres, à qui j’ai dit à la manière accoutumée : « Je vous fais parc » ; de sorte que j’ai étendu mes promenoirs, sans qu’il m’en ait coûté beaucoup… »

 extrait Lettre du 20 mai 1667


S’il ne fallait, pour faire de la beauté que de belles allées, je vous assure qu’il y en aurait ici ; celles que vous avez vues, il y a 4 ans, sont d’une perfection qui vous surprendrait. (…) Mes allées sont d’une beauté extrême ; je vous les souhaite quelquefois pour servir de promenade à votre grand château. (…)

extrait Lettre 1er juillet 1671